Lire

Humeurs et réflexion du moment : la culture en grande surface.

Hello les blogueuses en folie, ca va comme vous voulez ?

Cette semaine, petit article pour défaire mes nœuds au cerveau. Puisque ce blog m’appartient, autant y mettre mes humeurs-réflexions du moment non ?!?!

Cette semaine, je vous poste un « article réflexion » qui me tient à cœur : la fermeture des rayons culturels dans la grande distribution.

Lire ? Une activité essentielle ?

Le confinement est déjà suffisamment difficile pour tous (sauf pour les asociales finalement), alors pourquoi priver encore un peu plus les Français de loisirs ? Lire n’est-elle pas une activité praticable de chez soi et en toute sécurité sanitaire ? Evidement, j’aurais préféré que notre gouvernement laisse les librairies ouvertes en les considérants « commerce essentiel » (comme c’est le cas en Belgique), mais non, il a préféré fermer les rayons…

Un moment d’évasion…

Chacun à ses priorités en matière d’achat certes, mais pourquoi priver encore un peu plus les Français de cette culture ? La fermeture des autres lieux ne suffit pas ? Je pense à tous nos petits artistes qui vivent modestement et qui sont privés pour la seconde fois de représentation.

Que les choses soient claires, je suis pour l’ouverture des librairies pendant ce confinement, avec le respect des gestes barrières évidemment. Il n’est pas question de débattre sur ce qui est essentiel ou pas. Chacun est libre de dépenser son argent et de consommer comme il l’entend.

Lire tient une place importante dans ma vie. Comme toutes lectrices, j’ai une PAL suffisamment conséquente pour tenir un moment (sans parler des boites à livres), mais je ne peux qu’être désolé (voir en colère) quand je vois ce genre d’image…

Je n’achète pas mes livres en supermarché mais ce genre d’image me fait froid dans le dos…

Mes magasins essentiels ne se trouvent pas dans les grandes surfaces et je ne m’y approvisionne plus depuis des années et quand je vois la queue pour accéder à l’entrée, je m’en félicite et suis heureuse de m’alimenter autrement aujourd’hui.

L’essentialité d’un commerce ?

Suite à cette interdiction d’autres commerces dits « non-essentiels » sont montés au créneau. Ce gouvernement s’enlise avec des arrêtés aussi absurdes qu’incompréhensibles si je pense aux magasins de textiles, d’électroménager, de déco, etc… Par exemple, l’immense Leroy Merlin de ma ville est ouvert normalement et les rayons déco sont agencés dès l’entrée et largement fournis… juste à coté d’un magasin Centrakor qui subit sa deuxième fermeture. Où est la logique ? Devrait-il fermer ses rayons déco comme les grandes surfaces ont fermées le rayon culture ? Idem pour les fleuristes, les bijoutiers, les coiffeurs, etc…

Doit-on tout laisser accessible dans les grandes surfaces pour le bien-être des Français, puisqu’elles sont ouvertes, ou fermer ces rayons dits « non-essentiels » afin de soutenir les petits commerçants et d’être en équation avec une certaine logique ? Je ne sais pas, mais je dois avouer que certaines décisions me laissent perplexe.

Et vous ? Vous retrouvez-vous avec cette logique de fermetures/ouvertures de certains magasins, rayons ou pas ?

Attention :

J’ai bien conscience que ce sujet est un sujet sensible, mais je le publie tout de même et j’aimerais connaître votre ressenti qu’il soit en accord ou pas. On peut aussi ne pas être d’accord sur ce genre de publication, on en reste pas moins courtois et agréable dans les coms hein ?!?

Portez-vous bien et prenez soin les uns des autres.

Livrement votre,

Estelle

7

23 Comments

  • Avatar
    Le boudoir d'Amandine 11/11/2020 at 16 h 28 min

    Coucou !
    Il n’y a rien de logique dans ce deuxième confinement. Je ne comprends pas de trop tous ces choix et ces actions…
    Bisous

    Reply
    • Estelle
      Estelle 14/11/2020 at 13 h 11 min

      Coucou,
      Idem ici concernant la logique de tout ce joyeux bordel. Une ville impose le masque dehors, l’autre à coté non etc… Aucune homogénéité dans ce pays, chaque préfets chaque maire fait à sa guise suivant l’humeur du jour ?
      Bisous

      Reply
  • Avatar
    Le petit monde de NatieAK 11/11/2020 at 17 h 06 min

    Coucou,
    Je pense surtout que le gouvernement n’a pas su apprendre du premier confinement, ni réfléchir sur les actions à mener pour aider les petits commerçants en cas de deuxième confinement. On a l’impression que tout est fait à l’arrache. Je me trompe peut-être, mais c’est l’impression que ça me donne.
    Bises

    Reply
    • Estelle
      Estelle 14/11/2020 at 13 h 10 min

      Coucou
      Tu as tout à fait raison, j’ai l’impression qu’aucune remise en question n’est effectué au sein de notre gouvernement. Ce deuxième confinement reproduit les mêmes erreurs que le premier. Les règles changent régulièrement, suivant les maires, les préfets etc… Pfiouuu quel bordel !

      Reply
  • Avatar
    Cécile - Plumedouce 11/11/2020 at 17 h 26 min

    C’est vrai que les achats « essentiels » ne sont décidés que par les membres du gouvernement, nous n’avons pas notre mot à dire et c’est malheureux… Surtout quand des commerçants, des artisans, des petits créateurs se retrouvent en danger à cause de toutes ces fermetures intempestives… Espérons que ça aille de mieux en mieux…

    Reply
    • Estelle
      Estelle 14/11/2020 at 13 h 08 min

      J’espère aussi, toutes ces boutiques qui ferment les unes après les autres c’est dramatique pour nos commerces et notre qualité de vie.
      Bises

      Reply
  • Avatar
    Isabelle Frappier 12/11/2020 at 5 h 01 min

    Présentement, ici au Québec, tous les commerces sont ouverts (ouf!), avec bien des restrictions, certes, mais il est possible d’encourager les petits commerçants.

    Par contre, lors du premier confinement, les grandes surfaces étaient ouvertes, alors que les autres commerces étaient fermés. Il y a eu plusieurs de ces derniers qui ont fait faillite alors que, dans les grandes surfaces, on pouvait acheter de TOUT. Donc, pendant que nos boutiques de quartier agonisaient, des bannières comme l’américaine Walmart faisaient des affaires d’or. Scandaleux…

    Par contre, je pense que certains articles, comme justement les livres, devraient être considérés comme essentiels… La culture, surtout en ces temps difficiles, ce n’est pas du luxe!

    Reply
    • Estelle
      Estelle 14/11/2020 at 13 h 06 min

      Coucou

      C’est cette différence de statut que j’ai du mal à comprendre, un même produit peut se vendre à un endroit et pas dans un autre ?!? Sans parler d’occuper ceux qui sont confinés… La culture est devenue un luxe en France malheureusement.
      Bisous de la France 😉

      Reply
  • Avatar
    Annafaitsonblog 12/11/2020 at 16 h 32 min

    Oui, c’est vrai que je te rejoins. En ce moment, je fais mon courses en drive donc je n’ai pas vu l’intérieur de mon Carrefour mais je comprends ta sensation. Ca craint vraiment pour les petites boutiques qui n’ont souvent pas une grande trésorerie pour survivre…

    Reply
    • Estelle
      Estelle 14/11/2020 at 13 h 03 min

      Coucou
      Tu as raison, c’est à eux que je pense. Dans ma ville, certains petits commerçants ont déjà mis la clef sous la porte lors du premier confinement… je crains le pire après le deuxième.

      Reply
  • Avatar
    pichette&paillettes 14/11/2020 at 20 h 20 min

    Coucou.
    C’est vrai que ce confinement est étrange.
    Mon secteur d’activité en rapport avec la resauration est hyper impactée. Je crains vraiment le pire.
    Des bises

    Reply
    • Estelle
      Estelle 23/11/2020 at 16 h 46 min

      Coucou
      Je crains pour toi aussi malheureusement. Ici, il y a déjà pas mal de restaurants qui ne se relèvent pas…
      Bon courage
      Bises

      Reply
  • Avatar
    Lilie 15/11/2020 at 9 h 33 min

    Estelle,
    Un point de vue un peu différent : Oui, je suis pour la fermeture des librairies en supermarchés. Pour deux raisons :
    1. Les librairies de supermarché ne proposent que de la culture de masse : Une culture aseptisée, celle qui rapporte et non celle qui fait grandir. Une culture sans intérêt.
    2. Les petits commerçants sont l’avenir de notre pays pour une consommation plus responsable. Il faut faire son maximum pour ne pas qu’ils coulent… Donc, j’aurai fait tout simplement l’inverse : Laisser ouvert les petits commerçants , tous les petits commerçant, et fermer les grandes surfaces, en ne laissant ouvert que les drive.
    Bises et bon dimanche.
    Lilie

    Reply
    • Estelle
      Estelle 23/11/2020 at 16 h 50 min

      Lilie,
      Entièrement d’accord avec toi pour laisser ouvert les petits commerçants. Pour la culture de masse, je pense qu’elle est « mieux que rien » et que chacun est libre d’avoir recours à la culture de la façon dont il le désire. Je pense à tout ceux qui n’ont pas une librairie indépendante dans leur ville ou à plusieurs kilomètres… mais j’apprécie ton honnêteté sur le sujet.
      Bises

      Reply
  • Avatar
    MyLovellyDolls 15/11/2020 at 13 h 58 min

    Coucou Estelle !
    Effectivement, il est très difficile de comprendre le « pourquoi du comment » pourrait-on dire.
    Et je suis de l’avis de tous…on se demande ce qu’a appris le gouvernement du premier confinement…
    Je reste perplexe et cela me rend triste pour tous les petits commerçants, car au final, ce sont eux qui vont mourir du Covid…
    Merci beaucoup pour cet article très intéressant.
    Gros bisou et bonne journée Estelle 🙂
    Nathalie

    Reply
    • Estelle
      Estelle 23/11/2020 at 16 h 53 min

      Coucou
      J’ai l’impression que notre gouvernement n’a rien appris et rien retenu de ce premier confinement. Aucune logique et toutes les décisions sont prises « à l’arrache » avec un déchargement sur nos préfets qui font preuve d’une incohérence d’une région à une autre… quel bordel !
      Comme tu le dis, ce sont les petits commerçants qui vont mourir du virus…
      Bisous

      Reply
  • Avatar
    s0lange06 15/11/2020 at 14 h 40 min

    Coucou, je suis perplexe sur les mesures de ce nouveau confinement, si je comprend la nécessité d’un avoir mis en place un deuxième, aucune des mesures n’est logique… et je comprend les gens qui perdent patience.
    Oui c’est grave ce qu’il se passe et on est dépasser, mais pourquoi j’ai le droit d’aller travailler, de m’entasser dans le train, d’aller faire mes courses avec 1000 personnes dans une grande surface mais je ne peux pas aller boire un verre avec ma sœur ou aller dans la petite boutique en bas de chez moi ?
    Bref !
    Espérons que tout cela finissent rapidement et que nos petits commerces puissent survivre à tous cela…

    Reply
    • Estelle
      Estelle 23/11/2020 at 16 h 55 min

      Coucou
      Tu as entièrement raison. Quand je vois tous ces gens entassés (dsl pour le terme je sais, vous n’êtes pas du bétail) dans les RER je me dis qu’il y a moins de risque à la terrasse d’un café ou chez une copine c’est certain !
      J’espère que tout ceci va rentrer dans l’ordre et rapidement, le lien social est ce qu’il manque le plus dans ces confinements.
      Bises et bon courage.

      Reply
  • Avatar
    Sandy 15/11/2020 at 17 h 13 min

    Coucou ! C’est vrai que c’est assez incohérent les choix d’ouverture/fermeture de ce second confinement. C’est injuste finalement car certains vendent normalement alors que d’autres ne le peuvent pas. Maintenant je trouve l’histoire des rayons fermés en grande surface assez ridicule. Parce finalement, ce n’est pas forcément la grande surface qui fera concurrence aux magasins fermés mais plutôt les magasins en ligne…
    Mais c’est vrai que le sujet est complexe…
    Des bisous

    Reply
    • Estelle
      Estelle 23/11/2020 at 17 h 04 min

      Coucou
      Oh que oui le sujet est complexe et il est litigieux suivant les personnes. Je suis d’accord avec le fait qu’il y a des restrictions assez ridicules avec ce second confinement et je pense que le grand vainqueur va être (à nouveau) les boutiques en ligne…
      Bises

      Reply
  • Avatar
    Laura 19/11/2020 at 8 h 32 min

    Sans me faire l’avocat du diable je comprends très bien que les grandes surfaces ne puissent pas vendre des livres pendant ce confinement. C’est tout simplement de la concurrence déloyale.
    Alors si les libraires ne peuvent pas ouvrir pourquoi les grandes surfaces le pourraient ?
    Je suis quelqu’un de très attachée aux livres et à ma librairie pour autant je n’aurais pas compris son ouverture alors qu’à côté ma coiffeuse, mon disquaire, mon estheticienne, ma fleuriste, ma boutique de cosmétique bio et j’en passe sont entrain de crever de ses fermetures. Pourquoi le livre et pas les autres ? Pourquoi ce secteur pas les autres ?
    Je trouve que lors du second confinement on a peut être totalement arrêté de penser à la santé de nous et de nos proches pour ne penser qu’à travailler à tout prix et qu’à consommer à tout prix.
    De plus TOUTES les librairies proposent des clic&collect et même les grandes surfaces alors certes ça ne sauve pas leur chiffres mais on ne peut pas non plus dire qu’on nous empêche d’acheter des livres.

    Voilà j’espère que tu ne prendras pas mal mon avis et que tu le comprendras.
    Bonne journée.

    Reply
    • Estelle
      Estelle 23/11/2020 at 17 h 11 min

      Coucou
      Je comprends ton point de vue pour ce qui est des établissements essentiels ou non essentiels. Mes magasins essentielles ne sont pas les mêmes qu’une autre personne, chacun à ses priorités d’achat et/ou de mode de vie comme la pratique du sport… pourquoi fermer les salles de sport et laisser les tabac ouverts ? Je viens d’avoir une copine qui ne peut racheter des pantalons chaud à sa fille (ceux de l’année dernière sont trop petits) ? J’ai cru rêver …
      Par contre, il me semble que toutes les librairies ne proposent pas le clic&collect, à vérifier.
      Merci pour ton avis
      Bises

      Reply
  • Avatar
    constance rose 24/11/2020 at 18 h 44 min

    je suis un peu scandalisée par tout ça… pour moi, lire est essentiel ET culturel… on aurait pas dû fermer ces magasins..

    Reply

Leave a Comment