Pourquoi j’ai quitté Paris ?

Hello Ô hello tout le monde ….vous allez tous bien ?

Pourquoi j’ai quitté Paris ? Vaste question me direz vous ? Pourquoi est-elle partie de la ville ou tout le monde rêve d’aller….tout le monde ? Ouaiii enfin surtout les touristes du monde entier !

La quarantaine arrivant c’est le bilan ? Ais-je la vie que je voulais ? Non mais on est nombreuse à avoir abandonné nos rêves de vie parfaite non ?!? Alors pourquoi ? Rassurez vous si Rome ne sait pas construit en 1 jour ma décision non plus.

Et oui j’ai quitté Paris et sa banlieue. Moi la parisienne qui se plaisait à jouer les femmes toujours active et toujours au courant des dernières tendances, oui je t’ai abandonnée. Toi la capitale que tant de monde rêve de découvrir je ne te regrette pas désolée….enfin si y’a certaines choses qui me manquent il faut bien le reconnaitre.

  • Le déclic :

Un jour c’est LA révélation ! Ce petit déclic qui vous fait réfléchir et là c’est le début du processus : Je suis à la gare st-Lazare après le boulot. Je ne suis pas spécialement pressé (pas de RDV resto ou ciné ou autres) mais je cours dans le métro pour attraper mon train de banlieue….je marche de ce pas rapide que possède  les parisiennes qui attrape leurs trains tout les soirs et là je ne sais pas pourquoi mais je me pose. Là au milieu de cette file qui se déplace ensemble d’un pas rapide. Bien sur je me fais bousculer de partout ….quoi ? elle arrête la file des gens pressés ? Et d’un seul coup une évidence s’impose : Pourquoi je me presse ? Pourquoi je cours alors que je ne suis pas pressée !!!! Et la je m’aperçois de ce que je suis une train de devenir : lobotomisée. Cette femme pressée qui ne regarde plus autour d’elle (écouteurs vissés à mes oreilles en permanence et/ou derrière un bouquin) et qui est pressée en permanence, mais pressé de quoi ? Je n’en sais rien bien sur mais ça à fait l’effet d’une bombe dans ma cervelle : Ais-je envie de vivre et de finir comme ca ? Vais-je devenir celle que je déteste pourtant : l’aigrie des transports ? Non non et non !!!! Aussi après différents problèmes récurrents de RER (ah la ligne A tout un poème) et d’épuisements morales du à « cette vie de fou » ma décision était prise ! Je me casse !!!

Et ton boulot me direz vous ?  Bah pas terrible justement, j’enchaine les CDD, les périodes de chômage et les aides sociales qui vont avec….alors bof bof.

  • Le début du projet :

D’abord mesdames sachez que ce genre de projet se muri et se prépare afin de mettre toutes les chances du bon coté….et le votre tant qu’à faire !….parce que si on est célibataire on se ramasse toute seule mais si y’a conjoint et enfants faut pas se louper avant d’embarquer tout le monde dans l’histoire. Ensuite partir avec un sérieux bagage coté pro ! La province c’est pas Paris et les CDD ne coure pas autant les rues. Je me fais enfin diplômer dans mon métier actuel….Diplôme décroché haut la main mais P***** que c’est dur ! Études finies et sitôt le diplôme en poche, à moi les recherches d’emploi en province.

  • Partir ok mais ou ?

Ma cible ? La cote d’azur off course !!!! Et puis la province coté océan c’est pas mal aussi …hop Bordeaux, la Rochelle et puis Nice et puis….bof bof c’est sympa mais est-ce que je pourrais y vivre ? Et les salaires provinciaux …heu… »oui d’accord Mr la vie est moins cher en province (il parlait du logement j’imagine) mais bon faut quand même que j’arrive à me payer un sandwich sur la plage quand même ! » Après plusieurs entretiens et prospection j’ai renonce à la cote d’azur. Ah je me souviens le prix des loyers à Nice, du délire !…. ou je suis devenue radine au choix.

  • Je m’installe en province :

Adieu HLM (mon petit nid tout refait à mon gout à 10 mn de la gare pourtant), adieu Pass navigo vous m’avez bien dépanné pour mes festivités parisiennes. Adieu aussi terrasse-papotage, shopping entre 2 RER retardés, after work dans différents bars branchés, brunch-papotage-médisances avec les copines, joie du Dutyfree entre 2 avions et autres cafés à différentes gares de notre capitale. Incompréhension totale des unes et soutiens des autres. Après validation de ma période d’essai (un CDI s’il vous plait !), quelques doutes (Vais-je me plaire ici ?) hop je charge les affaires dans le camion avec l’aide de mon adorable Calou et direction le Tarn, Albi plus précisément….ville classée au patrimoine de l’Unesco…excusez du peu 😉

Albi petite ville de province me direz vous ? quoi ? 80 000 personnes quand même ! Ville assez animé l’été très prisée des touristes avec ses petites terrasses concerts et sa qualité de vie au quotidien. Cette ville à été nommé 4 eme ville de France ou il fait bon vivre et franchement je vous le confirme.

J’ai débarqué dans cette ville seule et sans connaitre personne, heureusement que j’ai le contact facile…..;-) Après une installation un peu difficile je m’y suis faite petit à petit. Ici c’est un peu « pourquoi es-tu là ? T’as de la famille ici ? » bref pour certaines il faut un justificatif de résidence ou quoi ?

L’année dernière j’ai découvert un festival du tonnerre de Brest : Pause guitare ! Je suis un peu moins emballée par la programmation de cette année……..mais ……bon il y a tout de même : NTM, James Blunt, Santana, Catherine Ringer, Deep purple, Imany, Claudio Capéo, Arcadian etc….

Albi-la-douce

  • Ce qui me manque ?

Mes copines sans la moindre hésitation. Nos papotages, nos RDV terrasses et les fous rires me manque aussi… tout comme nos brunchs. Les relation avec les hommes ne posent pas de soucis dans le Tarn….mais les femmes (de mon age du moins)  c’est beaucoup plus compliquées. Une fois mon chef de Paris m’a dit que j’étais « trop libérée » pour le Tarn, « trop en avance sur les mentalités des femmes à la quarantaine épanouie et sans complexe » bref tant pis je ne suis que de passage ici et ma communauté m’aide à me sentir moins seule 😉 Les musées et les expos…..Évidement ! Les brunchs…..c’est fou ca, connaisse pas dans le Tarn ! La multiplicité des vols quand tu veux voyager en Low-cost. Easy-jet : 3 vol par jour pour un Paris – Rome contre un vol tout les 2 jours à Toulouse….heu….

  • Ce que j’y ai gagné VS ce que j’y ai perdu :

  • 7 mn en voiture pour me rendre au travail et moins d’un plein d’essence par mois / 1h30 de RER-train de banlieue et métro avec un pass navigo à plus de 100 E à l’époque.
  • filer à un RDV en centre ville pour boire un verre à vélo : 10 Mn max /  Trouver un parking ou une place + prix du stationnement.
  • un (des) chef(s) qui me laisse gérer mon temps de travail / des névrosées qui vous explique que la feuille doit être à gauche et pas à droite.
  • effectuer ma routine maquillage au chaud derrière mon écran d’ordinateur / routine maquillage dans un wagon du RER coincé entre deux.
  • Être propriétaire d’un 5 pièces à rénover à mon gout / locataire d’un HLM dans une cité grise
  • finir le boulot et partir se baigner dans le Tarn / sorti du boulot, prendre le RER, rentrer chez soi et vouloir ressortir pour une piscine municipale…quoi ? ça ferme ? il est déjà 20 H ?
  • faire ses courses sans cohue et sans être pressée…dans le Tarn on a le temps / vite ! le temps d’arriver au supermarché il va y avoir un monde de fou.
  • on se fait une balade ce soir ? ok je finis à 17h30 je suis chez toi à 45 / « Ça aurait été avec plaisir mais le temps que je rentre c’est mort, je finis à 17h30 et si tout va bien dans les transports je suis là à 19h, pas avant ».
  • Restaurant repas environ 25 E avec le vin / restaurant repas avec le vin = 50E
  • Mais bien sur j’y ai trouvé mon chéri….mon adorable chéri qui à vécu dans le même département que moi (l’Essonne) pendant des années sans me croiser…..et que je trouve à Albi au bout de ma rue 😉

Et vous ? de quel coin de la France êtes-vous ? Pourriez vous quitter votre ville de toujours (Paris ou autre) et vivre ailleurs,  là ou personne ne vous y attend ?

Parisiènement ex-parisiènement votre,

Estelle

6

8 Comments

  • Mistigri 14 mars 2018 at 17 h 59 min

    Sans le vouloir oublié savoir tu m’apporte une force une confiance, que je ne sais pas expliqué…merci d’être toi et d’avoir croisé ta route…😊

    Reply
    • Estelle
      Estelle 20 mars 2018 at 10 h 52 min

      Ravie de t’avoir dans mes cops ma belle
      Bisous

      Reply
  • Veronika 14 mars 2018 at 19 h 27 min

    Hello Estelle !
    Merci pour ton partage ! Comme je te comprends, la vie en région parisienne n’est pas de tout repos (et les transports, une vraie galère). Je ne souhaite pas partir mais je comprends ceux qui font cette démarche.
    Bises, à bientôt 🙂

    Reply
    • Estelle
      Estelle 20 mars 2018 at 10 h 54 min

      coucou Véronika
      Il y a de vraies parisiennes qui ne quitterais cette ville pour rien au monde, je peux les comprendre aussi…..Moi je parle surtout du manque d’avenir que j’avais sur Paris (boulot, logement hors de prix, transport usant etc….). En province j’ai trouvé un avenir enfin possible 😉
      Bises

      Reply
  • Jessy's Matter 15 mars 2018 at 13 h 40 min

    Ah oui la vie de parisienne je pense que ce n’est définitivement pas pour moi c’est clair 😂
    Je suis originaire du sud de l’Isère et actuellement j’habite entre Nîmes et Montpellier…
    Honnêtement j’ai beaucoup de mal à me faire à la mentalité et le comportement des gens ici, tout le monde se croit au dessus de tout sur n’importe quel sujet d’ailleurs…
    Cette vision des choses n’est vraiment pas compatible avec la mienne, je ne suis pas le genre à juger ce que je ne connais pas ni de mettre les personnes qui ne sont pas de la même région que moi à l’écart alors qu’ici c’est comme ça que ça marche !
    Ils ont le don de faire des montagnes pour rien, avec eux tout est un problème !

    Reply
    • Estelle
      Estelle 20 mars 2018 at 10 h 56 min

      Tu décris le Tarn et les albigeoises à la perfection…..ah non zut c’est plus au sud ;-).
      Je comprends bien ton ressenti je vis le même ici…et encore pire, puisque je suis une Parisienne venu piquer le boulot d’une Tarnaise alors qu’elle n’a même pas de famille ici , imagine !
      Bisous

      Reply
  • Val 15 mars 2018 at 18 h 54 min

    Coucou Estelle,
    Comme je te comprends, la vie parisienne Métro boulot dodo, ne me fait pas rêver sauf peut être pour faire de jolies photos mode 😉
    Mon mari a vécu seul, en région parisienne pendant 7 ans donc pas de regrets à retourner dans les Hauts de France et puis on ne se saurait pas rencontré si il était resté à Paris !!
    Bisous et bonne soirée

    Reply
  • Estelle
    Estelle 20 mars 2018 at 10 h 51 min

    Coucou val
    Les photos mode peuvent être faites en dehors de Paris, pleins de blogueuse n’habite pas, ou plus la capitale et tant mieux ;-).
    Pour ton mari oui effectivement heureusement qu’il est parti pour rencontrer sa petite femme ;-). Seul ceux qui on vécu tout ça comprennent vraiment pourquoi un jour ‘y’en a marre »…et les futures grèves annoncées ne vont pas arranger les choses.
    Bises

    Reply

Leave a Comment